Vos résultats de recherche

Conseils immobiliers

Rechercher un bien immobilier : les conseils

En période d’instabilité économique, le bonheur est dans la pierre, dit-on. Mais pour que cette maxime se vérifie, il ne faut rien laisser au hasard, à commencer par la recherche. Petit guide pratique à l’usage du futur acquéreur.

Choisir un terrain en vue de faire construire

Le choix d’acheter un terrain à bâtir n’est pas anodin. Dans certaines régions, ils sont rares et donc potentiellement chers. Dans d’autres, ils ne bénéficient pas tous d’une situation idéale ou des installations que l’on peut être en droit d’attendre (zone mal desservie, pas raccordée…). Mais, malgré ces obstacles, ce peut être un choix judicieux. La construction offre une grande liberté tant au niveau du projet (investissement, location, habitation…) que de sa réalisation (mainmise complète sur le projet, possibilité d’autoconstruction…). Quel que soit votre projet, sa réussite dépend grandement de la qualité et de l’exhaustivité des informations que vous glanerez. Vous pourrez obtenir de précieux renseignements auprès de votre mairie. Sur simple demande, un certificat dit ordinaire – ou simplifié – vous sera remis. Il vous informera sur les règles d’urbanisme, les limitations administratives au droit de propriété et sur le régime de taxes et participations qui incombent au terrain en question. Ce document renseigne également, indice capital, sur l’état des équipements publics prévus. Cet acte administratif n’a aucune valeur juridique et n’est délivré qu’à titre informatif. Il n’indique donc pas si le terrain est constructible ou non. Pour le savoir, il faudra demander un certificat d’urbanisme pré-opérationnel. Profitez de votre passage en mairie pour consulter le PLU (plan local d’urbanisme) et le POS (plan d’occupation des sols). Vous aurez ainsi une bonne idée de l’évolution de l’environnement du terrain et de ses éventuelles servitudes. Attention, les mesures enregistrées au cadastre n’ont pas de valeur juridique. Pour des données fiables, il faudra faire appel à un géomètre agréé. Profitez-en pour lui poser des questions sur l’état du sous-sol… Petit détail, aussi, qui a son importance : vous ne pourrez pas construire sur l’intégralité du terrain et la surface de la construction dépend du COS (coefficient d’occupation des sols).
Fort de ces renseignements, vous pourrez vous concentrer sur des critères plus précis. Vérifiez tout d’abord l’état des raccordements (eau, assainissement, électricité, téléphone…). N’oubliez pas que les éventuels travaux structurels – dont certains, comme le raccordement au tout-à-l’égout, sont désormais obligatoires légalement – viendront alourdir la facture finale. Viennent ensuite les questions relatives à la qualité du terrain : comment est-il orienté ? Est-ce que son prix au mètre carré correspond à celui du secteur ? Quelles sont les commodités avoisinantes ? Où sont les différentes voies d’accès ou les lignes de transports en commun les plus proches ? Une fois tous ses éléments précisément établis, vous pourrez vous concentrer sereinement sur la suite de votre projet. Et ça, ça n’a pas de prix.

Acheter un logement

Les mêmes questions que pour un terrain nu peuvent se poser lorsque l’on souhaite acheter un bien immobilier déjà construit. Mais, avant toute chose, il vous faudra faire un point précis de ce que vous souhaitez acheter et de ce que vous souhaitez en faire (habitation, location, placement…). Une fois votre cahier des charges bien établi, écumez les agences immobilières et collectionnez leurs catalogues. En comparant les différents biens, vous aurez une idée très claire de l’état du marché local. En fonction de ces éléments, vous pourrez affiner votre budget. Même si le traitement de particulier à particulier permet parfois de faire des économies, il est tout de même conseillé, en cette période d’instabilité, de faire appel à un professionnel qui aura une connaissance plus pointue du marché et ne sera pas sentimentalement impliqué dans la vente. Dans le processus d’achat, ce sont les visites qui sont les plus importantes. N’hésitez pas à les multiplier et ce, à différentes heures de la journée. Vous obtiendrez ainsi des informations cruciales sur l’ensoleillement et les éventuelles nuisances sonores. Faites abstraction de la décoration et de la peinture, ce sont des détails qui n’ont que peu d’importance et focalisez-vous sur des éléments bien plus déterminants. S’il s’agit d’une copropriété, réclamez un détail complet des charges et de ce qu’elles englobent et un résumé des taxes foncière et d’habitation. N’hésitez pas, non plus, à demander le procès-verbal de la dernière assemblée de copropriété et son carnet d’entretien, vous obtiendrez ainsi une photographie très instructive de ce qui se trame dans le lotissement. Après avoir parfaitement examiné le bien (propreté, plomberie, réseau électrique…), passez du temps dans les parties communes et n’oubliez pas de visiter garages et combles. Si vous le pouvez, discutez un peu avec le voisinage pour ressentir l’ambiance qui règne. Avec tout cela bien noté, comme il se doit, dans un petit carnet, vous éviterez bon nombre de mauvaises surprises, ce qui, pour une aventure qui peut être celle d’une vie, est la moindre des choses.

  • Recherche avancée

    Plus d'options de recherche

Comparer les annonces